« On ne voit bien qu’avec le coeur, l’essentiel est invisible pour les yeux » Saint-Exupéry

l'amitié

C’est une question que l’on se pose. Avoir des amis, c’est important. On te l’apprend dès la maternelle « soit gentil avec machin sinon il ne sera plus ton copain ».

Au cours de ta vie, des amis, tu en auras des dizaines. Il y a ceux que tu connais depuis ta plus tendre enfance, et de qui tu seras toujours très proche, il y a ceux qui au fil du temps deviennent des inconnus, il y a les autres avec qui tu as échangé deux mots, et vous êtes devenus inséparables.

L’amitié, c’est la seule chose qu’il te reste quand tu as tout perdu. Les galères de fric, les déceptions amoureuses, les changements de vie, tout ça importe peu, et les vrais copains seront toujours là. On se rappelle de cette chanson de Renaud « une gonzesse de perdu, c’est dix copains qui reviennent… ».

Tu te souviens de ces moments passés ensembles, et des fois, c’est dur de voir des personnes que l‘on connaît devenir des personnes que l’on connaissait. On ne choisit pas sa famille, mais on choisit ses amis. Parfois, c’est eux qui te choisissent. Et bien souvent quand tu touches le fond tu découvres que de simple connaissance ferait tout pour que tu sois heureux. A l’inverse, ceux qui étaient là quand toi tu étais au sommet, disparaissent quand tu as besoin d’eux. Et c’est dommage, vraiment.

Je ne sais pas si c’est cette société individualiste, qui fait de la plupart des humains des opportunistes qui ne pensent qu’à leur gueule, ou si c’est la manière dont la personne se construit qui déterminera plus tard ses valeurs. En parlant de valeurs, certaines personnes en sont totalement dépourvues.

Il y a ceux, avec qui tu passes une grande partie de ta vie, mais qui ne t’apporte rien, et d’autres qui en quelques semaines, peuvent changer le cour de l’histoire, de ton histoire. Ceux qui te font rire, ce qui te feront pleurer. Il y a ceux qui te disent qu’ils t’aiment, et ceux qui te le prouvent au quotidien. Et ceux là, t’as plutôt intérêt de les chouchouter ma poule, parce qu’ils ne sont pas nombreux.

Je fais partie de ces personnes qui donnerait tout se qu’elle possède pour qu’un ami soit heureux, sans rien attendre en contrepartie. Mais quand tu te plie en quatre constamment et qu’on ne t’offre jamais rien en retour, ne serait ce qu’un peu de son temps et de son amour, ben il arrive un jour ou tu dit stop. Peut être que c’est moi le problème, et que je donne trop à des gens qui ne le mérite pas. Toujours est il que quand tu t’arrêtes de donner, ces personnes le soulignent et décident de t’exclure de leur vie. Pas plus mal tu me diras …

Pour ma part, l’amitié à sens unique, ne fait pas partie de mes pratiques. J’ai autour de moi, trop de gens qui le méritent, pour m’attarder sur des personnes qui n’en valent pas la peine.

Le temps balaye les faux amis, et confirme les vrais. Une chose est sur, même à 700 kilomètres, je pense à vous chaque matin, et vos petites attentions me confirme que la distance ne fait que renforcer les liens. Je sais aujourd’hui sur qui je peux compter, et vous êtes nombreux à faire mon bonheur tous les jours.

La boucle est bouclée, et même si tu es gentil avec machin, il ne sera pas forcément ton copain ! Alors donne beaucoup, prend peu, aime énormément, et surtout soit heureux, c’est comme ça que se fera la sélection naturelle, qui écartera les égoïstes de ton petit microcosme bien sympa qui fait ton bonheur chaque matin !

Je vous laisse, j’ai des coups de fil à passer aux copines, on as pas mal de ragots à se raconter^^!

Suivez-moi sur Hellocoton
Article similaire
Showing 2 comments
  • plume à papote

    Salut ma belle !

    C’est vrai ce que tu dis, on l’apprend tous à nos dépends, enfin ceux qui ont une conscience et sont capables de se décentrer un tant soit peu de leur nombril pour se remettre en cause ! Toutefois avec l’âge, on endurcit son petit cœur d’artichaut et on devient philosophe ! La maxime de Saint-Exupéry, c’est ma préférée. J’ai lu ce texte pour mon mariage en espérant faire comprendre à certains que les choix du cœur, aussi incompréhensibles qu’ils puissent parfois paraître, sont ceux qui résistent à toutes les épreuves … Alors ne soit pas triste de t’être parfois trompée, car en amitié comme ailleurs, nos erreurs nous apprennent à faire de meilleurs choix, qui sont autant de petites pierres qui nous permettent de nous construire. Pour conclure, une petite tirade de Musset qui parle de l’amour, mais vaut aussi pour l’amitié: « On est souvent trompé en amour, souvent blessé et souvent malheureux ; mais on aime, et quand on est sur le bord de sa tombe, on se retourne pour regarder en arrière et on se dit : j’ai souffert souvent, je me suis trompé quelquefois ; mais j’ai aimé. C’est moi qui ai vécu, et non pas un être factice créé par mon orgueil et mon ennui. » Vis donc ta petite vie en restant fidèle à toi même, car c’est toi qui est dans le vraie 🙂 Très bonne nuit à toi copine, des bisous.

    • Mariamadeleine

      Toi et moi, on se comprend tellement à ce sujet! C’est pour ça que là, tout de suite, tu me manque!!! Gros bisous ma caille, et à très très bientôt 🙂

LAISSEZ NOUS UN COMMENTAIRE

Gâteau au lait de coco alpro, fourré au Nocciolatapizza au faux-mage vegan, pate à pizza maison