Gourmandise & tradition: La pompe à l’huile Provencale

NoËl, fougasse, Provence, huile d'olive

Je suis née en Provence. Et s’il y a bien un dessert que l’on trouve partout à Noël, c’est la pompe à l’huile.

Cette année (oubliant que j’avais migré dans le sud-ouest) je me suis donc mise à la recherche de cette merveilleuse fougasse sucrée.

Après avoir léché les vitrines de toutes les boulangeries de la ville, et me retrouvant à chaque fois, nez à nez avec des cannelés, je me suis donc résigné : j’allais devoir la faire moi-même !!!

Si vous ne connaissez pas encore, c’est le moment de vous lancer. Déjà parce que j’ai découvert que c’est hyper facile à faire, et en plus parce que c’est VRAIMENT délicieux !!!

Je n’en avais jamais mangé autant que cette année, j’en ai fait et refait durant tout le mois de Décembre, et ma fille qui adore cette brioche à l’huile d’olive s’extasie à chaque fois que je prépare une fournée.

J’ai piqué la recette sur le blog Alter gusto, et j’ai suivi ces conseils à la lettre. Cette pompe à l’huile est fantastique, vraiment, l’essayer c’est l’adopter.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Fougasse, huile d'olive, provence, Noêl

Pour une grande, ou quatre de taille moyenne :

  • 250 grammes de farine blanche (j’insiste sur la farine blanche. J’ai essayé avec de la complète et de l’épeautre, mais ce n’était vraiment pas top, vous connaissez pourtant mon addiction aux farines complètes…)
  • 40 grammes de cassonade + 1 C. à soupe
  • 8 cl d’eau
  • 2 C. à soupe de fleur d’oranger
  • 1 sachet de levure de boulanger (5,5 grammes)
  • 10 cl d’huile d’olive (des Baux de Provence ici)
  • 1 pincée de sel

1 heure avant de commencer, mélanger dans un bol 50 grammes de farine, la levure de boulanger, une cuillère à soupe de cassonade et 5 cl d’eau. Couvrir d’un torchon et laisser lever (contre un chauffage pour moi) pendant une heure.

Verser dans un grand saladier le reste de la farine (200 grammes) avec les 40 grammes de cassonade, la pincée de sel, le mélange de levure, l’eau restante, la fleur d’oranger et l’huile d’olive.

Pétrir à la main entre 5 et 10 minutes pour obtenir une pâte bien souple et qui ne colle pas.

Laisser lever 3 heures (toujours à côté du chauffage) dans un saladier recouvert d’un linge propre.

Au bout de ce temps, découper la pâte en 4, où la garder entière selon le nombre de fougasses que l’on veut.

Etaler les boules à la main délicatement sur du papier sulfurisé et donner une forme ovale à chacune.

Aux ciseaux découper des entailles pour lui donner une jolie forme de fougasse. Il faut faire attention s’il y a plusieurs fougasses qu’elles ne se touchent pas, car elles vont encore gonfler. J’en mets 2 par grille.

Laisser pousser une heure de plus sur le papier sulfurisé et sur une grille.

Préchauffer le four à 175 degrés en mettant dans le bas du four un bol d’eau.

Enfourner pour 15 minutes pour une grande, et 11 minutes pour des petites.

C’est prêt !

Fougasse, huile d'olive, Treize desserts, Provence, Noël
Suivez-moi sur Hellocoton

Enregistrer

LAISSEZ NOUS UN COMMENTAIRE